Le viager occupé

Cette forme de viager est la plus fréquente du viager immobilier. Cette formule permet au vendeur (crédirentier) de continuer à vivre chez lui tout en payant moins de charges. Le vendeur supportera les charges dites « locatives », et se réserve la jouissance du bien vendu sous la forme d’un Droit d’Usage et d’Habitation (D.U.H.) durant toute sa vie. Le cas échéant il peut y renoncer, moyennant une augmentation de la rente. Cette modalité est à prévoir lors de la vente d’origine. L’acquéreur aura la jouissance du bien lors de l’abandon du Droit d’Usage et d’Habitation ou du décès des vendeurs. La valeur du bien est représentée par le Droit d’Usage et d’Habitation (D.U.H.) + le bouquet et la rente viagère. L’acheteur a la possibilité de payer une partie à l’achat (le bouquet) et le solde en rente viagère mensuelle jusqu’au décès du dernier vendeur (crédirentier) vivant. Cette formule attire également une clientèle d’investisseurs pour habiter, louer ou revendre le bien une fois hérité.