Le viager

La loi l’impose : la vente en viager doit laisser à chacune des parties en présence une chance de gain et de risque de perte. On ne peut échapper à l’aléa lié à la durée de vie du vendeur. Il faut l’accepter et en être conscient. On connaît l’utilité d’un tel contrat : la rente constitue pour le vendeur un complément de retraite bénéficiant d’une fiscalité avantageuse, et pour l’acquéreur une épargne qui lui permettra d’accéder à la propriété avec une faible mise de fond.

La vente en viager est généralement consentie par des personnes âgées n’ayant pas d’enfants (mais l’existence d’enfants ne l’interdit pas). Les vendeurs y trouvent un complément de retraite bénéficiant d’une fiscalité avantageuse. Elle leur permet en outre, le plus souvent, de demeurer dans le cadre de vie auquel ils sont attachés.

Quant aux acquéreurs, normalement beaucoup plus jeunes et disposant de revenus professionnels, ils y investiront leur épargne en accédant, sans mise de fond initiale importante, à la propriété de ce qui pourra être plus tard leur propre logement. 

L’espérance de vie d’un couple, c’est à dire la durée de vie moyenne du dernier mourant, est supérieure à celle d’une personne seule. Les statistiques montrent que, si l’on tient compte des conditions de vie, les personnes mariées ont, à âge égal, une espérance de vie supérieure à celle des célibataires. On observe également que les veuves gardent l’espérance de vie des femmes mariées, alors que les veufs retrouvent celle des hommes célibataires.

Qu’est-ce-que le viager ?

Le viager est un type de vente immobilière, son principe est simple :

Il consiste à transférer la propriété d’un bien immobilier (appartement, maison, terrain, … ) à un tiers appelé également débirentier ou acquéreur qui devra en contrepartie, verser un bouquet à la signature du contrat et une rente viagère au crédirentier ou vendeur. La rente est constituée au profit d’une ou plusieurs persones (ex : un couple). Dans ce cas, la rente viagère sera versée au crédirentier jusqu’au décès de la dernière personne vivante.

Il existe plusieurs types de viager immobilier :

  • Le viager occupé
  • Le viager libre
  • Le viager sans rente
  • La vente à terme
  • Nue-propriété

Le viager immobilier peut donc offrir des avantages au vendeur qui :

  • Reste à son domicile sa vie durant.
  • Economise sur la taxe foncière, le coûts des travaux éventuels, les honoraires de syndic dans le cas où il habiterait une copropriété.
  • Perçoit un complément de revenu mensuellement.
  • Bénéficie d’une fiscalité avantageuse.

Mais également à l’acquéreur qui :

  • Bénéficie d’un investissement locatif sécurisé (viager occupé).
  • Acquiert un bien immobilier à moindre coût.
  • N’a pas recours à un emprunt bancaire.
  • Se constitue un patrimoine pour sa retraite.
  • Bénéficie d’une fiscalité avantageuse.

Pourquoi vendre en viager ?

  • Nos retraites diminuant de plus en plus, leur avenir étant menacé …
  • Le viager est une bonne solution pour y faire face et de s’apporter un complément de revenus ou de retraite.
  • Le viager permet de recevoir un bouquet et une rente qui fera office de retraite jusqu'à la fin.
  • La rente est indexée, défiscalisée en partie et pouvant être réversible à 100%.
  • Le bouquet est net d’impôt.
  • Cette solution permet de rester chez soi, et de protéger son conjoint ou la personne de son choix.
  • Vous ne supportez plus que les charges locatives du bien.
  • Vous héritez de vous-même.
Consortium Immobilier

« La vente en viager est marquée par l’incertitude dans laquelle se trouve le débiteur quant à la durée de ses engagements. Cela est de nature à le faire réfléchir mais il dispose de moyens statistiques et techniques lui permettant d’évaluer le risque qu’il court.

Il est donc nécessaire d’être prudent. Il n’en reste pas moins que la vente en viager demeure digne d’intérêt et que ses mécanismes méritent d’être connus. »